Questions Fréquentes

Questions à propos de la pédagogie Montessori 🌿
Qui était Maria Montessori ?

Maria Montessori est née le 31 août 1870 dans une famille italienne aisée. Son père travaille pour la fonction publique. Elle est élevée dans des règles strictes mais avec une maman qui respectera toujours sa liberté. Cela fera d’elle une femme libre, une femme de caractère.

Ses parents aimeraient la voir poursuivre une carrière d’enseignante. Mais en 1884, elle se découvre une passion pour les mathématiques et va décider d’intégrer une école technique pour garçons. Elle découvre la biologie ce qui va être une révélation et la décidera à devenir médecin.

Elle décroche son diplôme d’ingénieur et souhaite intégrer médecine qui était à l’époque exclusivement réservé aux hommes. Faire médecine pour une femme est alors totalement interdit. Après plusieurs refus, elle va rencontrer en 1892 le pape qui accepte de lui écrire une lettre pour l’autoriser à intégrer médecine.

La discorde avec son père s’amplifie, et il décide de se désintéresser de ce qu’elle fait. Son père lui coupe les vivres. Démunit, elle va passer les concours pour des bourses d’étude et va toutes les obtenir.

En tant que femme, certains cours lui sont interdits. Elle ira donc la nuit les suivre seule. (Dissection par exemple).

En 1896, à 26 ans, Maria Montessori devient une des premières femmes diplômées de médecine en Italie. Elle sera major de promotion. Elle est reconnue comme une médecin de très grand talent.

Elle travaille ensuite deux ans à la clinique psychiatrique de l’université de Rome. Elle y étudie le comportement de jeunes « retardés mentaux ». C’est là qu’elle découvre que ces enfants n’ont aucun jeu à leur disposition, alors qu’ils ont besoin d’actions pour progresser et ont besoin de leurs mains pour développer leur intelligence. Elle constatera l’instinct humain de se mettre au travail et du besoin naturel de l’enfant pour l’acquisition de nouvelles connaissances.

Parallèlement, elle découvre les recherches de Jean Itard (1774-1838), médecin, inventeur de l’otorhino-laryngologie, qui travaille auprès de sourds-muets et notamment ses écrits sur Victor, l’enfant sauvage de l’Aveyron, ainsi que ceux d’Édouard Séguin (1812-1880), pédagogue français auprès d’enfants « idiots », à Bicêtre, auteur de « Hygiène et éducation des idiots » publié en 1846.

En 1898 Maria Montessori a un enfant hors mariage, prénommé Mario avec Giuseppe Montesano, son confrère en psychiatrie. Avoir un enfant hors mariage est à l’époque inconcevable. La grossesse de Maria est donc tenue secrète avec le soutien de sa mère. Elle accoucha à l’étranger et place son fils dans une ferme. Elle le récupérera 12 ans plus tard.

Poussé par sa mère, Maria Montessori, décide de reprendre ses travaux. Elle revient à Rome, reprend ses recherches et décide à partir de 1900 de se consacrer à la pédagogie. Elle utilisera ses recherches pour mettre à disposition de ses petits patients « déficients » du matériel. Elle présentera ses enfants au concours scolaires. Elle sera convoqué le jour des résultats, et découvrira que ses patients ont obtenu de meilleurs résultats que les enfants dit normaux.

En 1901 elle commence à s’intéresser aux enfants « normaux ». Elle entreprend des études de psychologie et de philosophie. En 1906, tournant dans sa vie, elle s’occupe d’enfants « normaux » d’âge préscolaire, pour lesquels elle va créer sa méthode pédagogique.

Maria Montessori fait partie des premières féministes active. Elle manifeste au début du siècle avec le slogan « À travail égal, salaire égal, ».

En 1907 Maria Montessori est appelée pour créer une école dans le quartier de San Lorenzo à Rome - une zone défavorisée où résident les ouvriers en charge de rebâtir Rome et où les enfants sont livrés à eux-mêmes toute la journée.

Maria Montessori ouvre donc la première Maison des enfants (Casa dei Bambini). Un organisme met en chantier la construction de deux immeubles pour regrouper la population des taudis. Son directeur demande alors à Maria Montessori d’organiser la vie des enfants de ces immeubles.

Maria Montessori va être confrontée à un premier problème : le manque d’hygiène des enfants qui arrivent le matin en classe. Elle va donc créer un sas d’hygiène pour rentrer dans les classes. Les enfants doivent se laver avant d’entrer. La zone vie pratique voit le jour.

La Casa dei Bambini devient une base de recherche, un laboratoire d’expérimentation où Maria Montessori construit et éprouve sa méthode. C’est le point de départ pour la création des écoles Montessori. On en compte aujourd’hui près de 20 000 dans le monde.

En quoi consiste la pédagogie Montessori ?

Le meilleur moyen de répondre est par les piliers de la méthode :

- Des classes d’âges mélangées pour favoriser l’entraide entre les enfants. Eviter toutes concurrences. Les petits apprennent des plus grands et les plus grands renforcent leur connaissance.

- Le libre choix : L’enfant doit être libre dans le choix de l’activité qu’il souhaite faire. Il peut donc aller vers l’activité qu’il souhaite à partir du moment où celle-ci lui a été présentée par son éducateur.

- De longue phase de travail : pour favoriser la concentration de l’enfant qui se matérialise notamment par une répétition de l’activité afin d’atteindre une perfection du mouvement.

- Du matériel pédagogie Montessori : le matériel a été pensé dans les moindre détails pour que les enfants apprennent efficacement et le plus naturellement possible. Le matériel une fois présenté, l’enfant peut l’utiliser et y revenir autant de fois qu’il le souhaite.
Le matériel est autocorrectif pour que l’intervention de l’adulte ne soit pas nécessaire.

- L’erreur n’est pas sacralisée. Le cerveau a besoin de l’erreur pour apprendre. La pédagogie Montessori ne la sanctionne pas par une note afin d’éviter que l’enfant par crainte de se tromper ne cesse de tenter.

- Un environnement préparé : avec dans chaque classe / ambiance des zones délimitées avec les activités progressives rangées dans un ordre spécifique. (De gauche à droite et de haut en bas).

Quelle est la relation entre la pédagogie Montessori et les neurosciences ?

Ces 30 dernières années, de nombreuses études ont été réalisées sur le développement cérébral des tous petits. Ces découvertes viennent appuyer le travail d’observation de Maria Montessori et explique donc la réussite de cette pédagogie.

Le bébé humain né prématuré. Le cerveau n’est pas mature et va donc se développer après la naissance. Toutes les relations que va connaitre le bébé va modifier en profondeur son cerveau. Ainsi chaque relation va impacter les neurones de l’enfant mais aussi, ses molécules, ses connections synaptiques, ses circuits neuronaux et sa structure cérébrale.

Il faut donc faire preuve de beaucoup d’empathie et de bienveillance avec l’enfant afin de voir son cerveau se développer à son potentiel maximum.

Chez les enfants le cortex préfrontal antérieur est sous développé. C’est cette partie du cerveau qui nous distingue des grands singes et qui joue le rôle de filtre émotionnel. Il nous permet de nous contrôler.

L’enfant est donc dirigé par son cerveau archaïque et son cerveau émotionnel.

Ainsi un enfant qui pleure, qui crie, qui griffe ou qui mort est simplement en train de répondre à une tempête émotionnelle de la seule façon possible pour lui. Il a une réponse comportemental proportionnelle à la tempête émotionnelle qu’il vit et qui le fait souffrir.

Une fois que nous connaissons cela, il est plus simple pour nous de compatir et d’être empathique.
 La réponse pour accompagner l’enfant n’est pas le crie ou la punition bien au contraire cela aurait un effet totalement contre-productif. Car chaque évènement négatif ou tempête émotionnelle va ralentir le développement du cortex préfrontal qui va permettre, à l’enfant de se maitriser.

Il faut donc, en tant que parent, répondre avec bienveillance à cette colère, cette anxiété ou cette peur.

Pour cela le parent va jouer le rôle de prothèse de cortex cérébral préfrontal en verbalisant, en expliquant à l’enfant ce qu’il ressent. En le prenant dans les bras, et une fois la crise atténuée en relativisant le problème. Ainsi on aide le tout petit à comprendre ses émotions. Ce procès va aider le cerveau à se développer et par conséquence les crises vont diminuer.

Pourquoi parle-t-on des "étapes de développement" de l’enfant ?

Maria Montessori a identifié quatre étapes dans le développement de l’enfant. Les scientifiques ont démontré récemment que ces périodes correspondent assez bien au développement du cortex cérébral antérieur.

Chaque étape à des caractéristiques qui lui son propre.

La période de la naissance à 6 ans, qui correspond à la petite enfance, est la phase d’acquisition des caractéristiques humaines et de la construction de la personnalité.
De la naissance à 3 ans, le besoin de l’enfant est «Aide-moi à être moi-même»,  de 3 ans à 6 ans, ce sera «Aide moi à faire moi-même», de 6 ans à 12 ans ce sera « Aide-moi à penser par moi même ».

Pourquoi parle-t-on de “périodes sensibles” chez l’enfant ?

L’enfant a des instincts qui le poussent naturellement à s’intéresser à des aspects de son environnement. L’enfant va donc s’orienter dans son environnement pour puiser les connaissances en fonction de ses besoins. Il va être plus ou moins intéressé, ou être sensible à certaines activités. Il faut donc en tant que parents bien observer son enfant afin de lui proposer dans son environnement des activités qui vont nourrir ses besoins.

Les périodes sensibles ont une durée et une intensité variable entre elles et variable entre individu. On en dénombre six :

  • La période sensible de l’ordre (de la naissance à 6 ans).
  • La période sensible du mouvement (de 0 à 5-6 ans).

  • La période sensible du langage (de 0 à 7 ans).

  • La période sensible des sensations (de 0 à 6 ans)
  • La période sensible des petits objets (de 1 à 6 ans)

  • La période sensible à la vie social (avant la naissance avec un pic à 6 ans).

Ces périodes sensibles sont momentanées et cessent dès que les connaissances recherchées sont acquises. Cette attirance pour une activité ou une expérience est vitale. C’est même douloureux pour l’enfant lorsque son envie est contrecarrée. Un enfant qu’on limite dans son expérience peut donc connaitre une crise de tristesse ou de colère.

Pourquoi les classes sont-elles en âges mélangés ?

Les classes d’âges mélangées sont proposées pour favoriser l’entraide entre les enfants et éviter ainsi toutes concurrences. Les petits apprennent des plus grands et les plus grands renforcent leur connaissance.

Que ce que l’application du “libre choix” dans une classe Montessori ?

L’enfant doit être libre dans le choix de l’activité qu’il souhaite faire. Il peut donc aller vers l’activité qu’il souhaite à partir du moment où celle-ci lui a été présentée par son éducateur.

Comment se passe l’entrée d’un enfant Montessori dans le système scolaire traditionnel ?

Cela dépend de l’enfant, de son âge, de son étape de développement. La méthode Montessori fonctionne par cycles de trois ans, à la fin desquels le ministère de l’éducation nationale a établi qu’un enfant scolarisé dans un établissement Montessori a acquis les mêmes compétences qu’un enfant qui a été scolarisé dans le système traditionnel. Sortir un enfant au milieu du cycle peut entrainer des difficultés d’adaptation car le niveau des compétences ne sera pas uniforme.

Ce qui fera vraiment la différence est la manière selon laquelle ces compétences ont été acquises : en suivant le rythme de l’enfant et en respectant ses étapes de développement, avec une pédagogie adaptée et individuelle pour chaque enfant. On n’impose pas aux enfants d’être tous au même niveau au même moment, mais on les accompagne individuellement à obtenir les mêmes résultats au terme du cycle.

L’éducation Montessori respecte-t-elle les impératifs du ministère de l’éducation et un programme d’éducation comme dans le système traditionnel ?

Oui, les écoles Montessori, en fin de cycle, ont donnée preuve de respecter toute les demandes de l’éducation national et bien d’aller aussi plus loin. Les compétences requises par le système national sont acquises et maitriser au cours du cycle, selon le rythme propre à chaque enfant.

Toutes les personnalités correspondent-elles au système Montessori ?

Maria Montessori a pensé une pédagogie qui pouvait s’adapter à tous les enfants, indépendamment de leur origine, environnent, langue, développement.

Elle n’a jamais limité cette méthode d’apprentissage à un groupe spécifique d’enfants.

Questions à propos du fonctionnement de l'école 🏫
Est-ce que les repas sont cuisinés sur place ou juste chauffés ?

Les repas sont préparés sur place chaque jour par notre cuisinière avec des produits frais et bio. La cuisine se situe dans le sous-sol de l’école.

Est-ce que l’accueil du matin est à une heure pile ou il y a de la marge pour y arriver si on habite loin ?

L’accueil du matin se fait entre 8h30 et 9h. Nous considérons qu’une demi-heure est un temps utile pour permettre aux familles qui habitent loin ou qui dépendent des transports en commun d’arriver à l’école sans stress. Cela nous permets aussi un accueil individuel pour chaque enfant. La fermeture de porte et le début des activités des enfants se fait à 9h. 

Proposez-vous un service de Garderie pour les enfants ? Comment est-ce géré et par qui ?

L’école propose un service de garderie pendant les jours scolaires entre 16h et 18h. Pour le mercredi aussi est prévu un service de garderie entre 9h et 18h.

Pendant la garderie des activités extrascolaires seront proposés aux enfants, tout en restant dans un esprit Montessori mais sans utiliser le matériel pédagogique. Ce sera plutôt des moments dédiés à des activités d’empreinte ludique, tout en gardant un esprit de bienveillance. L’équipe de la garderie n’est pas la même des jours scolaires, mais elle est aussi bien formées AMI.

Que proposez-vous comme activités extra-scolaires pendant les vacances ?

En suivant le calendrier des vacances scolaires de la ville de Paris, nous proposons des activités extra-scolaires pendant la première semaine des vacances d’octobre, la première semaine des vacances de février, la première semaine des vacances d’avril et les deux premières semaines des vacances d’été.

Nos éducatrices – anglophone et francophone – proposeront des activités d’inspiration Montessori, un suivant un thème précis pour chaque semaine, et en intégrant des ateliers avec des intervenants qui changeront en fonction de la thématique proposée.

Tous les détails ainsi que les modalités d’inscription seront bientôt disponibles dans la rubrique « Activités extra-scolaires » 

Des sorties seront-elles proposées pour les enfants pendant l’année ?

Une sortie est prévue en fin d’année pour tous les enfants qui souhaitent y participer. Il s’agira d’une petite aventure à la découverte de la vie dans une ferme, située aux portes de Paris.

Pourquoi l’inscription est-elle payante ?

Il s’agit d’une école privée hors contrat qui applique la Convention Collective de l’Enseignement Indépendant. Nous basons nos revenus sur les scolarités de nos enfants car nous ne recevons aucune subvention de la part de l’état.

Il vous reste des questions auxquelles nous n’avons pas répondu ? Envoyez-nous un message

N’hésitez pas à nous contacter et à nous adresser n’importe quelle question, il n’y en pas de mauvaise quand il s’agit de la serenité vis à vis de l’éducation de son ou ses enfant(s) ! Notre équipe de l’école Paris 15 vous répondra vite c’est promis.

Téléphone

Mobile : 0630909637 

Adresse

7 rue Villafranca 75015 Paris
> Voir le plan d'accès

Nos partenaires

Membre de la chambre
franco-britannique du commerce

Pour une alimentation bio préparée
pour vos enfants par des cuisiniers