Selon Maria Montessori, les enfants se dirigent naturellement vers des activités qui sont bénéfiques pour leur développement psychique. Une période sensible est une période pendant laquelle un enfant peut apprendre très rapidement et avec plaisir un caractère particulier. Le rôle du parent est de repérer ces phases afin de proposer à l’enfant un environnement et des activités adaptées.

Grâce à ses cinq sens, l’enfant peut appréhender le monde qui l’entoure et développer son intelligence. Les impressions sensorielles participent activement à la construction de son cerveau. En grandissant, ses perceptions s’affinent. Elles constituent la base de son apprentissage.

« L’enfant multiplie les expériences. Ses sens sont comme des clés de lecture qui lui permettent d’appréhender le monde. » Charlotte Poussin

Proposer à l’enfant des activités stimulantes, c’est le soutenir dans le bon développement de son intelligence. En effet, c’est en expérimentant, qu’il peut comprendre la signification des notions qui l’entourent. Comment comprendre les mots « doux » ou « rugueux » sans le toucher ? Ainsi, il est important de nommer les sensations qu’il ressent afin de lui faciliter la conceptualisation et la maîtrise de ces dernières.

Le développement de la main est absolument fondamental car la manipulation construit le lien entre le monde extérieur et la pensée. Il permet le cheminement vers l’abstraction et la pensée logique de notre enfant.

“Les sens sont les organes de préhension des images du monde extérieur, nécessaires à l’intelligence, comme la main est un organe de préhension des choses matérielles nécessaires au corps.” Maria Montessori.

Pour l’accompagner dans son développement, nous pouvons lui proposer de nombreuses activités ludiques qui répondent à un but précis.

Afin de faciliter sa compréhension, il peut être judicieux d’isoler un paramètre/une qualité comme les formes, les couleurs, les matériaux… Par exemple, si on choisit de se focaliser sur la perception des couleurs, on peut prendre des objets identiques dont seul le coloris varie. Ensuite, dans un second temps, il est également intéressant de regrouper des éléments similaires afin que l’enfant puissent réaliser des gradations. En effet, la mise en paire est un exercice qui demande une discrimination sensorielle plus fine.

Enfin, comme le rappelle Céline Alvarez, les jeux/objets ne font que compléter toutes les stimulations que procurent déjà une vie réelle et variée. Toucher de la moquette, du bois, peindre, arracher des brins d’herbe, comparer la taille de petites brindilles, ramasser les feuilles mortes… sont des activités tout aussi importantes et efficaces pour affiner les sens de l’enfant. Le matériel scolaire Montessori ne sert qu’à ordonner, organiser et nommer tout ce que l’enfant expérimente dans son quotidien.

SOURCES :
– Montessori : de la naissance à 3 ans, Charlotte Poussin, Eyrolles.

– https://www.mes-jeux-educatifs.fr/blog/montessori-periode-sensible-raffinement- sensoriel.htm

– https://apprendreaeduquer.fr/les-periodes-sensibles-selon-maria-montessori/ – https://www.celinealvarez.org/affinement-des-sens/introduction