On commence avec le livre Que voit mon petit oeil- Cherche et Trouve, la maison, qui explore 8 pièces de la maison, de la cuisine au grenier et toutes sortes d’objets. Mais pas n’importe quels objets : certains commençant par le son “p”, d’autres où à la fin du mot on entend le son “o”, ou bien encore “i”.
Ce livre permet de découvrir et d’apprendre plein de mots en observant les images. 

Ce que j’aime vraiment est un livre de la série qui suit les aventures d’Archibald. Ce n’est pas un livre étiqueté “Montessori” mais il en coche toutes les cases. 🙂 Les histoires sont bienveillantes, elles sont à la fois, drôles, positives mais aussi douces et pleines de tendresse. Dans cet ouvrage, encore une fois, on met le doigt sur un thème sensible, celui de la confiance en soi. Et en plus, les illustrations sont magnifiques ! Foncez !

.Noé à l’école Montessori, un livre parfait à offrir aux petits qui s’apprêtent à entrer à l’école Montessori. Dans cette histoire nous suivons Noé, enfant scolarisé en maternelle Montessori, lors d’une journée d’école type. On découvre l’univers Montessori avec son approche pédagogique, son matériel et son mode de fonctionnement. ce livre peut aussi être instructif pour les proches d’enfants scolarisés en école Montessori (par exemple les grands-parents) et pour tous les curieux qui voudraient, plus concrètement, savoir en quoi elle diffère d’une école traditionnelle.

 

Dans le livre Bonne nuit moi, nous suivons le rituel du soir de Balthazar (petite mascotte Montessori dont on adore suivre les aventures). Du rangement des jouets à la séparation avec ses parents, en passant par le bain, Balthazar passe en revue tout ce dont il se sépare au moment du coucher et leur souhaite une bonne nuit. C’est une ouvrage simple et efficace pour dédramatiser la séparation au coucher.

Toujours chez Balthazar, cette fois-ci Le Temps qui Passe  toujours inspiré de l’approche Montessori, aborde le thème de l’attente. Balthazar reçoit une lettre de son grand-père lui expliquant qu’il viendra lui rendre visite prochainement. Avec son doudou Pépin, il compte les jours puis les heures qui le séparent de son arrivée. À travers cette histoire sont abordées plusieurs notions temporelles : les minutes (avec le sablier), les heures (avec l’horloge du salon), les jours (grâce au lever et coucher du soleil), les mois et les saisons (avec la poutre du temps), et puis les années ! Le rapport au temps peut paraitre une éternité aux enfants qui sont dans l’attente (à l’approche de Noël, on le sent plus que jamais !^^), ce livre leur permettra de mieux comprendre et appréhender un événement à venir. 🙂

Pardonnez-nous mais on ne se lasse pas de la série Balthazar, dans Coucou le chien, on suit Balthazar et son doudou pépin dans une partie de cache-cache. On traite alors de  la notion de permanence de l’objet. L’enfant est aussi acteur pendant la lecture car on s’adresse à lui avec le « tu » et en lui posant des questions. Il peut également soulever un tissu pour trouver Balthazar et même se regarder dans un miroir. C’est un livre super chouette à mettre entre les mains des tout-petits (et ce même avant 2 ans). 

L’Abécédaire à toucher de Balthazar est parfait pour les 3-6 ans. En effet, dans cet ouvrage Balthazar et son doudou Pépin partent à la découverte des lettres majuscules. Chemin faisant, ils rencontrent un dragon dodu, un moineau masqué, un poisson à pattes et nous entraînent dans un monde imaginaire et plein d’humour. Ce livre intègre le matériel sensoriel conçu par Maria Montessori : les lettres rugueuses. En les suivant du bout des doigts, l’enfant utilise ses capacités sensorielles pour percevoir et mémoriser avec plaisir et douceur le tracé et le son correspondant à chaque lettre. Balthazar est une collection de livres d’apprentissage interactif qui intègrent la pédagogie de Maria Montessori en appliquant l’un de ses principes fondamentaux : permettre à l’enfant, accompagné par l’adulte, de “faire pour comprendre” et ainsi “l’aider à faire seul”.

Une autre série que l’on apprécie particulièrement, c’est “Ma journée Montessori” et en particulier Maxime s’habille. Dans ce livre, Maxime s’entraîne à s’habiller tout seul. Il commence par regarder le temps qu’il fait puis il choisit son pantalon et un pull qu’il trouve chaud. Il sait enfiler ses vêtements, même si ce n’est pas toujours facile ! Heureusement, il sait que maman n’est pas loin s’il a besoin d’aide. 🙂 Un livre parfait pour encourager l’autonomie des petits !

Les émotions – Grâce à ce livre inspiré de la pédagogie Montessori, l’enfant va découvrir de façon ludique 5 grandes émotions que l’on ressent parfois ou bien souvent :  la joie, la peur, la tristesse, la colère et le dégoût. Il va apprendre à les nommer, à les partager et même à s’en libérer lorsqu’elles prennent trop de place dans sa tête. Une découverte des émotions basée sur l’observation et la compréhension. 

Enfin dans le livre Abel fait de la peinture, l’enfant y apprend la notion de persévérance, autour du thème de la peinture. 
Dans l’atelier de son père, Abel découvre comment créer sa couleur préférée : le rouge-grenat. Son père lui propose d’autre couleurs avec lesquelles il réalise un dessin mais il est déçu par le résultat : c’est qu’il manque de nuances ! Il apprend alors à fabriquer ses propres couleurs en mélangeant des pigments à du blanc d’oeuf. Il retouche alors sa peinture et le résultat lui plaît ! Quel plaisir et quelle satisfaction ! Les efforts payent. Ce livre appartient à la série Ma bibliothèque Montessori qui comporte d’autres ouvrages très chouettes à découvrir en famille. 

N’hésitez pas à nous partager en commentaire d’autres livres que vous aimez ! 🙂

À bientôt.