Aujourd’hui, nous vous emmenons visiter le Parc Georges Brassens, situé à deux pas de Ma Petit Ecole Montessori.

Celui-ci accueillera les enfants pour les sorties quotidiennes au grand air. En effet, notre établissement ne possède pas d’espace extérieur, à Paris, vous le savez, il est malheureusement très compliqué de trouver un grand local avec un jardin. Nous avons donc du faire le choix de nous en passer MAIS nous tenions à monter notre école tout près d’un joli parc pour pouvoir proposer des sorties de qualité aux enfants. Une cour bétonnée ne rivalisera de toute façon jamais avec cet espace de 8,7 hectares, véritable poumon vert du quartier.

La nature tient en effet un rôle très important dans la pédagogie de Maria Montessori, nous sommes donc ravis de pouvoir offrir une belle alternative à nos élèves, en plus du potager intérieur et du mur végétal qui seront présents au sein de l’école.

Dans le parc, ils pourront observer, toucher, et apprendre à respecter la nature. Ecouter les oiseaux, saluer les canards du bassin, sentir le doux parfum des fleurs, découvrir les différentes espèces d’arbres et de plantes, analyser les petits insectes et RESPIRER tout simplement ! (Même si l’air à Paris, n’est pas très “Montessori”, on vous l’accorde.^^)

Pour la petite histoire, ce parc crée en 1986, rend hommage au célèbre poète et chanteur français Georges Brassens (1921-1981), qui habita non loin de là, au numéro 42 de la Villa Santos-Dumont.

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le paysage du hameau de Vaugirard était verdoyant et la culture du grand vignoble de Périchot occupait la majeure partie des habitants des environs. Les vignes cédèrent la place à des jardins maraîchers au XIXe siècle, puis aux abattoirs de Vaugirard, en 1894.

Aujourd’hui, c’est un havre de paix adoré des enfants. Le parc Georges Brassens possède plusieurs airs de jeux pour les petits et on y compte aussi de nombreuses variétés de plantes : plantes de terre de bruyère, plantes habituées des cours d’eau (sagittaires, massettes…), roseraie. Un jardin de senteurs avec de nombreux spécimens, du chèvrefeuille en passant par le jasmin, et un jardin de plantes aromatiques et médicinales.

Le serin cini, un adorable petit oiseau au plumage jaune, y a trouvé des conditions idéales pour sa reproduction, une zone plantée d’arbres espacés. Vous le remarquez grâce à son chant, des petits cris métalliques groupés par deux ou trois. Il est particulièrement prolixe lors de sa parade nuptiale, au début du mois de mai.

Le parc abrite également quelques hôtes de pierre et de bronze, un buste du docteur Émile Decroix, une tête de cheval, sur la porte d’entrée située à l’angle de la rue des Morillons et de la rue Brancion, ainsi qu’un buste de Georges Brassens, réalisé par André Greck. Des allées, qui portent les noms de certaines de ses chansons, rappellent son souvenir.

Enfin, il est bon de préciser que l’accès n’est pas autorisé aux chiens et il est également interdit de fumer à l’intérieur du parc.

Un programme parfait pour nos petits explorateurs. 🙂

© Amélie Leroy